Lyon-Passionnement.com : notre ville intensément Edito Decouverte Rencontres Créateurs Economie Sorties Gastronomie Shopping

Photo de la semaine

 

  Marie RIGAUD
  Jean-Luc CHAVENT
   
  Georges MATTELON
   
  Gérard COLLOMB
   
Page d'accueil




CITATION
Le monde ne sera heureux que quand tous les hommes auront des âmes d'artistes, c'est-à-dire quand tous prendront plaisir à leur tâche.
Auguste Rodin


SONDAGE
Votre lieu préféré à Lyon ?


Notre sélection livres
avec


Les liens du mois

Annuaire




Lettre Info
Recevez directement par email
les nouveautés sur le site



Contact
info@lyon-passionnement.com


Création site internet :
@ Studio Kaleidoscope


Jean-Luc Chavent
 


 L'interview 1 


      Un homme, un métier

Sirène ailée, gargouille du Vieux-Lyon  gargouille du Vieux-Lyon

LP : Sans indiscrétion, quel est votre âge ?
                J 'ai 48, 49 ans …


Une traboule dans le Vieux Lyon

Escalier à vis




LP :
Cette passion pour Lyon cache-t-elle un lyonnais
pure souche ?

               Oui oui tout à fait, je suis né à Lyon. J'ai vécu mon enfance entre Lyon et Cerdon dans l'Ain, d'où venait ma famille, mais je suis lyonnais dans l'âme. Lyon est une question de culture familiale.

LP : Quelle est votre formation ?

                J'ai tout d'abord été formé à la menuiserie, avec mon père. J'ai ensuite attaqué les Beaux Arts à Lyon. J'ai tenu trois mois et j'ai fini l'école en dix ans grâce à des cours du soir … On perd trop de temps à l'école ! J'ai aussi mis les pieds à la faculté Lyon III en sciences humaines, sans jamais finir une année. Enfin, j'ai fait une école d'architecture. A 32 ans j'ai passé et obtenu mon bac en candidat libre.

LP : Tout homme évolue grâce à son entourage. Certaines personnes ont-elles su vous guider dans cette voie ?


              Bien sûr. Je dois beaucoup à certaines personnes que je n'oublierai jamais. Ma famille, principalement mes grands-parents, ont su me donner le goût de l'Histoire et des histoires.
Aux Beaux Arts, Pierre Vincendon, un professeur extraordinaire, m'a beaucoup appris également. Ce sont enfin tous les Lyonnais qui me guident et vers qui je me tourne sans hésitation.

Les fenêtres à menaux typiques du Vieux Lyon

Intérieur cour d'une Traboule Lyonnaise

LP : Comment définiriez-vous votre métier ?

              J'ai un statut aux yeux de la loi française très particulier. J'ai réussit à obtenir le statut de profession libérale, et j'ai été admis comme comédien, du fait que mon métier se rapproche du théâtre de rue. Mais ceci n'est qu'une question de termes … En effet je suis " comédien " et non guide, je fais des " spectacles audiovisuels " et non des conférences … Bref.



La Tour RoseLP : Pensez-vous être historien ou guide touristique ?

              Je ne me pose en aucun cas comme historien. Je trouve le titre ronflant. En plus je n'ai pas fait d'études d'histoires je ne suis donc pas historien. J'estime que je fais un tout autre métier : il n'y a qu'à voir les livres des historiens, qui peuvent être très vite imbuvables. Moi je préfère les petits guides qui tiennent dans une poche. Je n'aime pas aborder l'histoire de Lyon par le grand coté de la lorgnette.


LP : Votre métier finalement, vous l'avez un peu forgé de toutes pièces … Comment en êtes-vous arrivé là ?

Le Vieux Lyon ... entre ombres et lumières - traboules  Après mes études atypiques, je suis entré dans plusieurs cabinets d'architecture et j'y suis resté durant sept années au cours desquelles j'ai énormément appris. Cependant je m'y sentais assez mal, surtout au niveau de l'ambiance qui y régnait…

Et puis je me suis posé la question : quand j'aurai 60 ans et que je regarderai derrière moi, quel bilan vais-je faire de ma vie ? Ceci fut une prise de conscience.

En 1986, je me suis mis à mon compte en tant que graphiste indépendant. Je suis ensuite devenu éditeur. Je sortais surtout des plans, qui ont bien marché et qui marchent encore.


              C'est là que j'ai fait une autre rencontre qui a bouleversé ma vie pour la seconde fois : les Neyret, et leur association Renaissance du Vieux Lyon, créée en 1946. Ils ont sauvé le Vieux Lyon des projets de percée du quartier qui prenaient de plus en plus d'ampleur. C'est ainsi que j'ai commencé à être guide dans cette association. Cependant les guides officiels de l'Office du tourisme de la ville de Lyon n'étaient pas du même avis et ne concevaient pas qu'un homme sans diplôme puisse s'investir guide du Vieux Lyon. Ce n'est que lorsque ma notoriété a été un peu plus assise que l'Office du Tourisme m'a demandé d'être guide chez eux et m'ont embauché. Je suis toujours salarié de l'Office du Tourisme mais je suis guide indépendant et j'y tiens.




Suite de l'interview

Retour au début

La voix Off de la Sorcière


 

 

 

 

 

 

           Chavent :

. La voix Off de la Sorcière
. Interview

 

 

 

 

 

            

 

 

 

 

 

 

 

        . Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       . Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       . Haut

A la une :
Danse : Carmen & Black Milk - Deux ballets à ne pas rater.
Sorties : Le Printemps de Pérouges, plaine de l'Ain - à ne pas manquer
Rencontres :
Jean-Luc CHAVENT - un conteur raconté.

Sondage : Votre lieu préféré à Lyon ?
Communiqués : Lyon-communiqués
les communiqués de presse en direct
Sorties : Agenda Lyon Web l'agenda de vos sorties à Lyon

 
haut de page

© 2001 - Lyon-passionnement.com